Alain A. MINET

Premier voyage • Les petits voyages de Mathis • Roman

Résumé

Le monde fascinant d’Alain A. Minet : Premier voyage

Avec ce premier volume des : Petits Voyages de Mathis, cet amoureux du magique et du fantastique nous emmène dans des endroits les plus inattendus.
Des voyages oniriques, irrationnels, hors du temps et de l’espace. C’est Mathis, fils de Camille, le chef d’orchestre de ces aventures.

Mathis conte à Camille et Sonia sa rencontre extraordinaire avec Louis, un garçon de son âge lors de son Premier voyage, en 1752.

Périple à travers le temps et l’espace. Mathis et son ami Louis se retrouvent confrontés à un racket assorti de menaces. Réussiront-ils à déjouer le complot qui menace la famille Brame.

Bénédiction ou malédiction, Mathis se trouve face à des situations qu’il n’avait jamais imaginées. Camille, Fabrice et Sonia commencent à s’inquiéter de la suite des évènements.

Extrait

1 • Camille et Mathis

28 septembre 2004
Un coup de tonnerre résonna dans la maison. La pluie se mit à crépiter sur les carreaux avec de plus en plus de violence. Un mur d’eau empêchait de voir au-delà du premier mètre dans le jardin tant la pluie était dense. Mathis venait juste de rentrer de l’école. Sa mère, Camille, était en train de suspendre son manteau à la patère en noyer dénichée, il y avait à peine deux semaines, à la brocante de Sainghin.

Camille, jeune maman de trente-et-un ans, était enceinte et attendait son second enfant pour la fin du mois de décembre. Elle ne voulait pas en connaître le sexe avant l’accouchement, c’était son choix. C’était une jeune femme d’un mètre soixante, cheveux blonds coupés courts avec des reflets roux et quelques mèches balayées sur le côté. Ses yeux bleus très clairs étaient surlignés à l’eye-liner. Souvent chaussée de talons hauts afin de gagner quelques centimètres, elle regardait d’un œil sombre tous ceux qui osaient l’appeler « ma petite dame».

::

Camille nourrissait une passion pour la brocante (elle aimait rénover ses acquisitions pendant son temps libre), et pour la peinture où elle excellait. Sa connaissance des Beaux-Arts et sa patte d’artiste-peintre avaient impressionné les personnes qui l’avaient découverte la seule fois où elle s’était exposée, s’étonnant qu’elle n’ait pas choisi cette voie professionnelle. Camille avait fait la connaissance d’un artiste de Sainghin en Weppes. Elle l’avait rencontré tout à fait par hasard sur la braderie du village, en venant rendre visite à ses amis de Wicres, Amélie et Robert. Félix était l’auteur de la toile qu’elle avait acquise à l’occasion de l’une de ses visites sur le marché de la brocante, à Wazemmes. Camille était également l’associée de monsieur Kessman qui possédait un petit réseau d’agences de tourisme. Elle dirigeait celle d’Armentières depuis le mois de mars.

::

Mathis, né deux années avant le nouveau siècle, allait sur ses sept ans et détenait une particularité : il se singularisait par un don acquis à la suite d’événements dramatiques survenus trois ans auparavant. Il distinguait autour des gens une aura colorée et, parfois, des silhouettes évanescentes auprès d’autres personnes. Mais ce n’était qu’un don, pas un pouvoir. Il ne pouvait en aucun cas provoquer ces visions mais ressentait quelquefois des présences.

Depuis quelques mois, ses parents avaient découvert une autre forme de manifestation, plus inquiétante pour eux : il entrait dans une sorte d’émerveillement, de rêverie. Il voyageait, comme disait Mathis. Pourtant c’était un jeune garçon comme tout le monde. Il avait les cheveux bruns, presque noirs et bouclés comme son grand-père paternel, et des yeux bleu clair, un peu plus foncés que ceux de sa mère. C’était un garçon enjoué, docile et obéissant. Il adorait faire comme sa mère, dessiner et colorier. Il débordait d’imagination, construisait beaucoup avec ses jeux de construction, et racontait nombre d’histoires passionnantes.

::

La première fois que cela lui était arrivé, tout au début de leur installation sur Armentières, en mars de cette année, il avait dormi pendant plus de cinq heures d’affilées. Depuis, les voyages s’étaient répétés, mais Mathis ne les racontait pas et ses parents évitaient de lui en parler. Ils attendaient que leur fils se décide à faire part de ses expériences. Ce soir, l’orage, la pluie, le violent battement de l’eau sur les carreaux, le tonnerre et la foudre incitèrent le petit garçon à parler :

Premier voyage
  • Titre :: Premier voyage
  • Date de parution :: 11 décembre 2021
  • Genre :: Roman, paranormal
  • Thème :: Tranche de vie; enquête; paranormal
  • Collection :: la Cinquième Dimension
  • Série :: Les petits voyages de Mathis
  • Volume:: 1
  • ISBN :: 978-2-9557392-9-7
  • EAN :: 9782955739297
  • Format :: Maxi poche
  • Présentation :: Broché
  • Nb. de pages :: 208 pages
  • Poids :: 244 gr
  • Dimensions :: 14cm × 19cm × 0.9cm
  • Inscrit au :: F.E.L (Fichier Exhaustif du Livre)
  • Diffusé par :: DilicomElectre
  • Imprimé en France par :: Copy-Média

4 Comments

  1. bernard sion says:

    J’ai été émerveillé quand le petit Mathis, en regardant les documents et le fait de les toucher, il pouvait voyager. On suit l’aventure à travers lui. J’ai apprecié quand la petite famille a déménagé pour aller habiter à Armentières, la famille était réunie : c’était convivial.

  2. BRANDT Michèle says:

    J’ai vraiment apprécié « le premier voyage de Matthys ». Je remarque qu’on ne peut dissocier l’artiste peintre de l’écrivain. Matthys est né de la sensibilité de l’artiste et façonné par l’écrivain. Je me suis infiltrée dans le livre depuis le préambule, et j’ai ensuite voyagé avec ce petit garçon et ses proches dans l’espace temps qu’il a lui même découvert, merveilleuse histoire qui nous permet de remonter dans le temps et de rencontrer ces personnes vivant en 1752, le rêve de tout généalogiste . Cette histoire, dont le point de départ est un document des archives, est particulièrement bien développée, elle est imagée, une fois connectée j’ai vécu au rythme des aventures de tous ces personnages que je pouvais facilement visualiser. Je suis très intéressée par le paranormal dont j’ai connu quelques facettes. J’ai adoré ce roman !! Vivement la suite

LEAVE A COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.